Mairie de la Chapelle-Rambaud

Vous êtes ici : Accueil > Le Foyer de ski de fond

Le Foyer de ski de fond

  • Publié : 12 juillet 2015
  • Mis à jour : 14 novembre 2015

Alors que le foyer d’Arbusigny est créé depuis quelques années, certains skieurs de la région appréciant le panorama en été de La Chapelle, « réclament » des pistes de ski.
Mr Rémy Lamouille, Maire de l’époque contacte les jeunes skieurs du village et leur soumet l’idée de créer un foyer. Bien que certains trouvent que le ski de fond est un « truc de vieux », l’idée fait son chemin…
Quelques motivés se retrouvent autour d’une table pour mener à bout le projet… avant la saison d’hiver.. . Ils décident de mettre 500 francs chacun pour l’achat du 1er matériel… et l’équipe s’organise petit à petit…
11 décembre 1974… le foyer est né…
Le 1er hiver, 40 paires de ski de fond à farter sont achetés… le foyer s’installe dans la salle des fêtes du restaurant Beau Séjour…. Et l’équipe attend désespérément que la neige tombe…
1er hiver… 1ère galère : pas de neige… angoisses !!!
Au début, le foyer est ouvert principalement le week-end et quelques jours de semaine quand l’école de La Chapelle veut faire une sortie.
Au début, pas d’engin de damage. Les traces sont faites à la force des jambes… les traceurs-skieurs se relayent pour tracer. De bonne heure et de bonne humeur, par équipe de 2 ; ils partaient faire la trace la plus régulière possible. Cela n’est pas facile, il y a beaucoup de neige et dans la neige fraîche avec des skis peu larges ce n’est pas évident : mais les clients ne sont pas encore exigeants. Ils attendent d’ailleurs souvent le matin le départ des traceurs pour se mettre en piste à leur suite !
Tant bien que mal les pistes sont faites : à l’origine 2, la jaune et la verte. Les pistes sont fermées le soir par 2 bénévoles de permanence afin de trouver les skieurs qui se seraient égarés.
Pour faciliter le damage, Raymond Lapierraz tente de modifier une paire de skis alpins en ski de fond… bonne idée mais le matériel se révèle lourd et difficile à utiliser. On tente l’essai d’un scooter des neiges pour tirer les skis et faire les traces. Mais l’expérience ne se révèle pas des mieux… alors on reste au « manuel » !

En 1977, le foyer se développe petit à petit. Les bénévoles décident de l’achat de la 1ère dameuse la LISERA II… et le foyer déménage dans la garage de la cure.
Petit coup de pinceau, aménagement sommaire d’un bar et de bancs pour l’accueil du public qui se fait de plus en plus nombreux. Récupération du fourneau de l’église, (que tout le monde admire !) pour chauffer le foyer, achat de nouveaux skis… et la saison peut commencer…
Le thé offert aux skieurs devient le petit plus du foyer de La Chapelle…
Organisation de nombreuses courses inter-foyers et autres tout au long de la saison.
C’est là qu’a lieu la plus longue saison : 100 jours d’ouverture non-stop… les bénévoles ont tenu le foyer sans relâche dans la bonne humeur durant ce long hiver… et n’attendaient qu’une chose en ce mois de mars : Que la neige se décide ENFIN à fondre !!!...

1985 : C’est à nouveau le déménagement. Le garage devient trop petit car la fréquentation devient de plus en plus importante. Les écoles viennent de Cruseilles, La muraz, Reignier, Pers-Jussy, Evires et même Annecy.
La commune vient de construire la salle polyvalente. Un local au rez de chaussée est proposé au foyer, qui accepte. Et les voilà dans le local actuel…
Rachat de skis et chaussures.
Petit à petit les jeunes font les stages nécessaires pour l’encadrement des écoles : Charles, Jean Lamouille et Arlette Lapierraz deviennent les « entraineurs » de l’époque pour les skieurs de l’école de La Chapelle.
Quelques futurs champions courent pour l’honneur de La Chapelle. C’est le temps de la gloire pour Fabrice Berthet, Francis Lapierraz, Frédéric Marmoux, Christophe et Jean François Sage, Anne Suatton. Certains sortiront dans les meilleures places.

1987 : Achat d’une nouvelle dameuse pour améliorer les pistes pour un public de plus en plus exigeant. Petit à petit les skis à fart sont remplacés par les skis à écailles. Plus facile pour les bénévoles qui n’auront plus à rechercher quel fart proposer chaque jour, et facilité pour les skieurs débutants.

1997 : Nouvelles dispositions nationales : un pisteur-secouriste va être obligatoire dans les foyers… même les petits… Francis est désignés volontaire pour effectuer les stages de formation !

1998 : Après quelques saisons sans voir beaucoup de neige, l’hiver s’annonce porteur. On ressort les skis avec plaisir… on se réorganise… on s’adapte aux nouvelles réglementations : on a le pisteur secouriste sur le site, location d’un scooter pour effectuer les secours éventuels, achat de radios pour la communication entre le foyer-pisteur-secouristes, formation aux premiers gestes de secours à l‘équipe des bénévoles de jour comme de nuit, dans la bonne humeur.

1999 : Achat d’une nouvelle machine : les clients veulent de la qualité sur n’importe quel type de neige. Après les quelques saisons sans neige, on attend et espère que cette année elle va tomber… et l’on va offrir des pistes de qualité. Achat d’un scooter. Projet de formation secours. Mais à nouveau pas de neige… pas moyen de tester la nouvelle machine…

2002 : Enfin on peut la tester mais… pour seulement… 8 jours… beaucoup de pluie…

2003 : création d’un garage sous la salle communale adjacent au foyer pour pouvoir garer les 2 dameuses.
Et de longs hivers sans neige se succèdent…

2007 : Nouvelle organisation de l’association suite au décès du trésorier-dameur. Achat de nouveaux matériels de skating (60 paires) dans un magasin de location. Formation aux 1ers secours. Thierry Marmoux reprend le volant de la dameuse…

2009 : Enfin la neige tombe en abondance... on peut refaire la course du Pays Rochois… sous un soleil éclatant… cela redonne du baume au cœur de tout le monde.

2010 : Achat d’une nouvelle machine kasbooher (grâce à l’aide de la commune de la Chapelle et de la communauté de communes du Pays Rochois). Le peu de quantité de neige qui tombe dorénavant ne permet pas à la machine actuelle de faire des belles pistes : elle n’est pas adaptée à notre station. Mais la neige se fait attendre…

2011 : le foyer n’a pas ouvert depuis quelques années et il faut redonner l’habitude aux skieurs de la vallée de revenir à la Chapelle.

2012 : 3 semaines d’ouverture... la motivation revient…

2013 : Arrivée de l’informatique pour la délivrance des cartes … il faut se mettre à la page… mais que 3 jours d’ouverture… pas le temps de se mettre dans le bain.

2014 : c’est la 40ème saison… la neige met du temps à arriver… on n’y croyait plus… elle tombe le 26 décembre et ne repartira que le 28 février 201… Une saison inespérée qui remet du baume au cœur de tous les bénévoles ! Des vacances de février sous les meilleurs hospices !

Tout au long de ces 40 années, 5 présidents se sont succédés : Paul Chevalier, Jean Lamouille, Erwan Champroux, Fernand Jacquemoud et actuellement Philippe Georges.
Aujourd’hui, une vingtaine de bénévoles font tourner les permanences du foyer : les retraités ou les agriculteurs se partagent les jours de la semaine tandis que les autres se partagent le weekend… et tout cela bien évidemment dans la bonne humeur. Cette année, les jeunes sont venus à la rescousse pendant les vacances de Février, donnant un véritable coup de pouce et coup d’jeune à toute cette équipe !